Assis en Sud, vous jouez le contrat de 4, et Ouest entame Carreau pris du Roi par Est.
Est switche petit ♣.

                                                           Nord
                                                            ♠  A 10
                                                            ♥  V 9 6 3
                                                            ♦  V 3
                                                            ♣  R D 10 8 5
                              Ouest                                                   Est
                              ♠  8 4 3 2                                              ♠  D V 7 6
                              ♥  7 5                                                     A 8
                              ♦  D 9 7                                                  A R 10 8 5 2
                              ♣  9 7 6 2                                             ♣  4

                                                            Sud

                                                             ♠  R 9 5
                                                             ♥  R D 10  4 2
                                                             ♦  6 4
                                                             ♣  A V 3
 
C'est le moment de faire votre plan de jeu.
Main de base en Sud : vous comptez quatre perdantes : 1 Pique, 1 Coeur et 2 Carreaux, mais vous pourrez éliminer la perdante Pique en coupant le 5 de Pique au mort.
Tout semble pour le mieux dans le meilleur des mondes et pourtant, le danger est bien là : une coupe éventuelle à Trèfle.
Sud prend la main à Trèfle, mais s'il joue atout, les adversaires peuvent encore communiquer via Carreau pour établir la coupe à Trèfle.
La façon de couper cette communication est, après avoir pris la deuxième levée, de jouer As, Roi et 9 de Pique, sur lequel on défausse le Carreau du mort, ouvrant ainsi la coupe à Carreau qui empêchera les adversaires de communiquer dans cette couleur.
Evidemment, si Ouest "monte" sur le 9 de Pique, il faut couper et espérer qu'il n'ait pas de reprise de main pour faire couper Trèfle par son partenaire.
 
Cette technique, appelée le coup sans nom (ou coup de ciseau) consiste donc à défausser une carte en perdante sur perdante, dans le but de couper (ciseau) la communication des adversaires.
 
On a ouvert au palier de un à la couleur à votre droite.
C'est à vous d'enchérir.
Vous avez une main bicolore 5-5 correcte : si vous n'avez pas décidé avec votre partenaire d'un système conventionnel pour l'indiquer, il va vous être difficile de lui montrer précisément ce bicolore à l'aide d'enchères naturelles.
 
La littérature du bridge abonde en techniques conventionnelles pour ce faire : à vous de faire votre choix, si ce n'est déjà fait (je ne vous donne aucun conseil, à vous de décider).
Mais avant tout, avec quelle genre de main allez-vous intervenir pour décrire votre bicolore ?
 
D'abord, bien sûr, un bicolore au moins 5-5.
La littérature est plus floue quand à la qualité de votre main.
Il existe cependant une méthode assez pratique d'évaluation, qui a le mérite de permettre à votre partenaire de proposer le contrat minimal en toute connaissance de cause : le comptage de vos "perdantes", à savoir, les As, Roi et Dame manquants dans votre bicolore et les perdantes ailleurs.
Autorisez-vous 4, 5 voire 6 perdantes d'après la vulnérabilité (4=rouge contre vert, 6=vert contre rouge, 5=même vulnérabilité).
Sur votre intervention, votre partenaire aura vite fait le calcul du contrat minimum, en décomptant de vos perdantes potentielles, ses couvrantes, c'est-à-dire ses gros honneurs dans le bicolore et ses arrêts directs dans les deux autres couleurs, et là-dessus, vous pourrez conclure.
 
Voici trois techniques (parmi bien d'autres !) d'annonces d'un bicolore.
 
Michaël Cue-Bid précisé (un des ...)                   Ghestem (un des ...)
Ouverture    Bicolore           Intervention             Bicolore           Intervention
Toutes          Moins chères    2SA                          Moins chères    2SA
Mineure        Plus chères      2♦                             Plus chères      3♣
Mineure        Extrêmes         3♣                             Extrêmes         Cue-Bid sauf sur 1♣ 2 (2♣ reste naturel)
Majeure        Extrêmes         Cue-Bid
Majeure        Deux autres      3♣

Hérisson : enchère à saut simple, indique un bicolore dans les deux couleurs non annoncées (avantage : facile à retenir, inconvénient : plus d'intervention en 2 majeure faible)
 
Exemple
Personne vulnérable, Est ouvre 1♣
Votre main en Sud
       ♠  A V 10 8 6         
       ♥  R D V 9 2     
       ♦  7 3               
       ♣ 2                
Perdantes : 6 (Roi-Dame en ♠, As en et 3 levées mineurs)
Michaël    : 2 ...une petite perdante de "trop", mais on peut s'arrêter au palier de 2 !
Ghestem  : 1♠ naturel, ou 3♣, plus risqué (palier de 3) si le partenaire est faible.
Hérisson   : 2
 

 

Cette règle s'énonce comme suit : "si un fit 4-4 peut exister, évitez dans un premier temps de soutenir (avec trois cartes) une couleur cinquième de votre partenaire."
 
Un fit 4-4 correct permet généralement de réaliser des levées supplémentaires dans une couleur "annexe" 5-3, 5-4 ou même 6-4.
 

Premier exemple

       Ouest                        Est

       ♠  A D 5 2                  ♠  R 8 7 6
       ♥  R D 8 7 6                 A V 3
       ♦  A 3                          V 5
       ♣ 5 2                         ♣  9 8 7 4
 
Ouest ouvre de 1 en majeure cinquième : il est tentant de donner le soutien (ou équivalent, style Bergen ou autre système conventionnel). Pourtant il est préférable de dire 1♠, car en cas de fit 4-4, le contrat de 4♠ rapporte ici onze levées si les atouts sont répartis 3-2 alors qu'il n'y a que dix levées dans un contrat à Coeur. Avec les Piques répartis 4-1, le contrat de 4♠ est faisable, mais à 4, on chutera si les atouts sont 4-1.
 

Deuxième exemple

       Ouest                        Est

       ♠  R V 8 7 6                ♠  A D 3
       ♥  A D 5 2                    R V 7 4
       ♦  7 4                           A 8 3 2

       ♣  A 5                        ♣  7 6

Ouest ouvre de 1♠ en majeure cinquième : si votre système le permet, ne soutenez pas directement votre partenaire, mais faites plutôt une enchère d'attente, par exemple 2(auto-forcing). Si le partenaire, comme ici, a 4 cartes à Coeur, il dira 2 et vous atteindrez ainsi la manche à Coeur dans un fit 4-4, plutôt que 5-4 à Pique.

Comme vous pouvez le constater par vous-même, onze levées sont disponibles à l'atout Pique (ou Sans-Atout), contre douze à l'atout Coeur !
 

L'ouverture de deux (majeur) faible, née dans les années '60 dans des systèmes d'enchères artificielles, comme le "Trèfle Précision", est depuis adoptée par une majorité de joueurs.

Comment se défendre contre une telle ouverture, le niveau des enchères étant déjà élevé dès le premier tour ?

Cet hebdobridge y est consacré, résumé du chapitre n° 63 du livre de Philippe Soulet et Thierry Rouffet, "La majeure 5ième gagnante ... et tous ses secrets", livre basé sur le S.E.F. (Système d'Enseignement Français), agrémenté de nombreuses conventions classiques ...

En deuxième position

Avant tout un conseil : ne vous manifestez pas avec une main faible, vous ne connaissez pas la force du n° 3 !

    Couleur : positif, belle ouverture, couleur sixième ou plus faible et belle distribution
    Contre :   comme sur une ouverture normale mais un rien plus fort, réponses un rien différentes :
          Palier minimum           Main faible
          2SA "mini Cue-Bid"     8+H, forcing et les réponses :
                                                    14-17H         Première mineure économique
                                                    Cinq cartes   2/3 dans l'autre majeure
                                                    19-20H         3SA (arrêt adverse)
                                                    Cue-Bid        Fort, pas d'arrêt adverse, pas quatre cartes dans l'autre majeure
          Cue-Bid                      10-11+H, quatre cartes dans l'autre majeure
          Manche majeure          Cinq cartes
          3SA                           12+H, pour les jouer
    2SA :      16-18H régulier, arrêt adverse, majeure 5ième possible. Réponses comme sur intervention  à 1SA
    Cue-Bid : bicolore mineur fort
    3SA :       longue mineure affranchie, arrêt adverse
    4♣/4 :     bicolore fort (mineure annoncée et l'autre majeure). Forcing
 

En réveil

    Comme en position deux, mais les enchères sont décalés de trois points vers le bas.
   

   

 

    
 
 
  
  

Le graal des techniques pour le déclarant est sans conteste le "squeeze" (en tout cas pour moi !)

Il paraît qu'il y a en moyenne un squeeze potentiel sur cinquante donnes. Si donc vous jouez deux tournois de régularité par semaine, votre camp est susceptible de squeezer ou d'être squeezé en moyenne une fois.

Il y a toute une variété de squeeze, un hebdobridge futur en parlera sûrement.


En attendant, je vous propose un squeeze très particulier et très facile, un squeeze contre les paires débutantes (oui ça peut paraître laid, mais c'est la dure loi du bridge...). On pourrait le rajouter à une des techniques pour le déclarant, exposées dans l'hebdobridge n° 3.

C'est le squeeze mexicain !
Ne me demandez pas d'où vient ce nom, j'en connais la technique depuis les années 70.
 
De quoi s'agit-il ?
Tout simplement de ceci : vers la fin du jeu de la carte, déclarant, vous constatez que vous ferez toutes les levées restantes sauf peut-être une ou deux. Par exemple, tous vos atouts restants à Pique et peut-être ces deux derniers Coeur dont un seul est maître pour l'instant, mais dont le second le deviendrait si le détenteur des deux Coeurs restants ... en défausse un.
Alors, jouant contre cette paire de niveau faible, ne tablez pas en disant "je vous concède un Coeur et je fais le reste...", non, défilez vos atouts et si vous voyez un adversaire défausser son Coeur, alors seulement tablez !
 
Ce n'est donc pas un squeeze, mais simplement une façon d'essayer de profiter d'une erreur adverse.